Les 7 Doigts et Multiple International –
1001 Nights: The Last Chapter

Art et technologie se conjuguent pour rendre le nouveau chapitre aussi palpitant que le conte original

Dans 1001 Nights: The Last Chapter, Les 7 Doigts et Multiple International donnent une suite aux légendaires contes des Mille et une nuits. La production originale entièrement nouvelle a été commandée par le cheik de Charjah en l’honneur de la ville à qui l’UNESCO a accordé le titre de Capitale mondiale du livre pour 2019. La première de The Last Chapter, le 23 avril 2019, marquait le début des festivités à Charjah.

Le spectacle se devait d’être aussi captivant pour un public actuel que les contes de Shéhérazade – une épopée qui porte avant tout sur le pouvoir de fascination des conteurs. Artists in Motion (AIM) a créé d’impressionnantes projections pour que la scène puisse se transformer en décors extrêmement différents les uns des autres : une somptueuse bibliothèque, un jardin maudit, une terrifiante tempête en mer ou un ciel nocturne d’une beauté cristalline. L’équipe et la technologie de VYV – de même que le matériel de Creative Technology, un partenaire de longue date – ont su faire de l’ambitieuse vision artistique d’AIM une réalité renversante. « Le spectacle a vraiment été élaboré en symbiose avec la technologie de VYV », explique Anthony Bezencon, gestionnaire de projet chez VYV.

L’amphithéâtre d’Al Majaz, construit sur le modèle d’un colisée, représentait un grand défi. Comme la structure est à ciel ouvert, la production se trouvait à la merci des éléments, ce qui limitait le positionnement possible des projecteurs. L’équipe de VYV (composée de trois personnes), les trois serveurs Photon et le système de suivi d’Albion ont permis une intégration parfaite des 16 projecteurs de 30 000 lumens avec le monde réel et ont présenté des projections impeccables, quel que soit le point de vue, dans le majestueux théâtre dont la scène s’étale presque sur 360°.

En plus de cinq écrans fixes et d’un arbre géant, un assemblage asymétrique composé de plusieurs grands cubes posés au centre de la scène servaient de surfaces de projection. Le suivi et le mappage en temps réel de cette structure relevaient du tour de force, puisqu’elle tournait sur elle-même et s’ouvrait, changeant de forme tout au long du spectacle. Elle servait aussi de plateforme supplémentaire pour les acrobates. La puissante fonction de compensation des ombres de Photon permettait de calculer et de corriger les ombres, de façon cruciale et en temps réel, pour créer des effets subtils mais saisissants. Grâce aux systèmes de calibration d’une grande rapidité de Photon, il était possible de réaliser en peu de temps le mappage et le suivi, un processus habituellement long et difficile. « Il n’est pas facile d’expliquer à quel point cet aspect est important, explique Anthony Bezencon, mais même les éclairagistes d’expérience qui s’étaient montrés sceptiques ont été éblouis. »

Tout aussi éblouissant était l’aspect humain du spectacle, soit les prodigieux numéros de la troupe de cirque Les 7 Doigts. Pour éclairer 21 acrobates qui se déplaçaient rapidement et exécutaient des numéros aériens suspendus à des chaînes ou à des sangles ou qui rebondissaient sur des trampolines, il fallait repousser les limites de l’intégration et du suivi de l’éclairage. Heureusement, avec le système de suivi d’Albion, 24 caméras et l’émetteur Copernic que portait chaque acrobate, l’équipe avait tout ce qu’il fallait pour accomplir cet exploit.

La saga devrait se poursuivre avec des représentations dans d’autres grandes villes, qui seront annoncées sous peu.

  • CONTENU:

    Jonathan Andrew Old, Richard Lindsay, Stella Carmody

  • STRUCTURES PM:

    Michael David Clark

  • PROJECTION:

    Stuart Young

  • SYSTÈMES AUDIO:

    Andrew Jackson

  • GRÉEMENT:

    Ryan Adam D'Cunha

  • 7D ASST PM:

    DAVID TROTTIER

  • 7D CEO:

    Nassib Samir El-Husseini

  • 7D PRODUCTION:

    Maryse Beauchesne

  • 7D GESTIONNAIRE DE PROJET:

    Kathleen Gagnon

  • 7D GRÉEMENT:

    Mathieu Gregoire

  • 7D SCÉNOGRAPHE:

    Olivier Landreville

  • 7D DIRECTEUR TECHNIQUE:

    Simon Lachance

  • CHORÉOGRAPHE:

    Geneviève Dorion-Coupal

  • COMPOSITEUR:

    Maxime Lepage

  • COSTUMIER:

    James Lavoie

  • SHARE:
  • DIRECTEUR:

    Sébastien Salvador Soldevila

  • HMU DESIGNER:

    Amélie Bruneau-Longpré

  • LX DESIGNER:

    Éric Champoux

  • LX OPERATEUR:

    Stéphane Lecavalier

  • ACCESSOIRISTE:

    Alain Jekins

  • CHEF ACCESSOIRISTE:

    Marianne Benny Perron

  • ENVIRONNEMENT SONORE:

    Axel Mark Vreeken

  • DÉCORS:

    Jérémi Guibault-Asselin

  • RÉGISSEUR:

    Marie-Christine Martel

  • DIRECTEUR CRÉATIF:

    Philippe Skaff

  • PRODUCTEURS:

    Alain Toubia, Clifford Levitt, Wassim Rizk

  • PRODUCTION:

    Graham Blake, Joanna Cameron, Jonathan Bray, Nick Fisher, Patrick Robinson-Griffin, Richard Wythes

  • MAESTRO:

    Harrout Fazlian

  • ÉCLAIRAGE:

    Artur Andrzej Kurowski, Bruce Mac Lean, Marcell Wahl, Philip Smith

  • GESTIONNAIRE DE PROJET (SHOWTEX):

    Ingo Gonzales

  • GESTIONNAIRE DE PROJET (VYV):

    Anthony Bezencon

  • PLAYBACK (VYV):

    Tommy Lahitte

  • QUAND:

    23 avril 2019

  • OÙ:

    Sharjah EAU