Franco Dragone: Splendor

Une saga qui se déploie sur trois millénaires, magnifiée par une expérience immersive saisissante.

Dans Splendor, Franco Dragone fait revivre une légende datant de 2 500 ans, celle d’une héroïne guerrière d’une grande beauté appelée Xi Shi, dans la ville même où elle est réputée avoir vécu. Le spectacle transporte le public d’aujourd’hui dans un autre temps, un autre monde, tout en lui rappelant sans équivoque que cet endroit est le sien et que cette histoire appartient à un héritage impérissable qu’il doit chérir.

Notre réseau de 11 serveurs Photon contrôlait une douzaine de projecteurs Panasonic laser de 20 000 lumens, auxquels s’est ajouté un cercle d’écrans DEL totalisant plus de 50 millions de pixels. Le tout a permis de transformer un théâtre minimaliste en une série de lieux quasi surnaturels.

Pour véritablement plonger le public dans le monde de Xi Shi, les images à haute résolution devaient interagir de manière fluide avec les quelques éléments physiques du décor : la scène, le plancher et, au centre, une plateforme élévatrice rotative. La coordination et la calibration de chaque caméra, de chaque projecteur et de chaque écran devaient être absolument impeccables.

Avec la nouvelle fonction de calibration multivue de Photon, c’était non seulement possible, mais extrêmement rapide de réaliser le positionnement et le suivi de la scène en 3D. Photon a permis de combiner les signaux en lumière visible et infrarouge d’une douzaine de Copernic (marqueurs optiques IR exclusifs à VYV) intégrés à la scène, de six autres Copernic immergés et de quelques poteaux de calibration. On pouvait ainsi générer pour ce vaste espace un modèle tridimensionnel détaillé et prêt à l’emploi. Et il fallait moins de dix minutes à Photon pour réussir cet exploit en n’utilisant qu’environ la moitié de l’équipement qu’un système à vue unique aurait exigé.

La fonction multivue utilise de nouveaux algorithmes que l’équipe de VYV a mis au point dans le Lab pour permettre cette calibration rapide, essentielle aux projets comptant plusieurs projecteurs. Les caméras à grand angle lisent les projections en noir et blanc, convertissent ces données en pixels, puis font un rendu sous forme de plan 3D de l’espace. Le secret derrière tout cela? Les éléments de calibration antérieurs permettant de mémoriser toute l’information sur les caméras et les projecteurs (décalage de la lentille, champs de vision, ratio de projection) pour ensuite alimenter l’algorithme. Grâce à ces éléments, le mappage de grandes surfaces comme des stades et des arénas est un véritable jeu d’enfant. De plus, une fois que les spécifications d’une pièce d’équipement sont enregistrées dans le système, il est possible de les réutiliser à l’infini, ce qui permet de gagner du temps à tous les coups.

Après une calibration réalisée à la vitesse de l’éclair, le processus de création itérative se déroule tout aussi rondement. Grâce à l’intégration du format de diffusion NDI et au module de correction de couleur de Photon, l’équipe de créatifs de Splendor, notamment Drop the Spoon, des collaborateurs de longue date de VYV, voyait apparaître ses créations instantanément sur les écrans d’ordinateur, puis sur le plateau. Nos programmeurs pouvaient ensuite intégrer les derniers ajustements directement dans le logiciel pour accélérer davantage le processus.

Moins de temps passé à faire des ajustements techniques, plus de temps pour créer, voilà qui est absolument indispensable pour un spectacle multidisciplinaire comme Splendor. « Et c’est ce qui nous stimule, explique Gabrielle Martineau, gestionnaire de projets chez VYV. Notre travail, c’est d’accompagner et d’épauler les artistes. »

  • SHARE:
  • Directeur de création:

    Damien Long

  • Directeur du spectacle:

    Amy Tinkham

  • Directeur associé du Spectacle:

    Chris Childers

  • Concepteur de décors:

    Bian Wentong

  • Concepteur de décors cinétiques:

    Patrick Larsen

  • Costumier:

    Yang Donglin

  • Directeur de casting:

    Cecilia Arnaud Rachner

  • Chorégraphes:

    Anthony Lee & Yabin Wang

  • Concepteur de performances humaines:

    John Brady

  • Directeur du mouvement:

    Phenix Lin

  • Chorégraphe et superviseur d'arts martiaux:

    Jaden He

  • Chorégraphe aérien:

    Johanna Sapakie

  • Concepteur sonore:

    Sebastian Hammond

  • Compositeur:

    Michael Brennan

  • Concepteur de contenu vidéo:

    Patrick Neys (Drop the Spoon)

  • Designer déclairage:

    Olivier legrendre

  • Ouverture:

    22 décembre 2019

  • où:

    Wuxi, China